Blog : Transformation digital


Project Title

Transformation digital

L’urgence de se réinventer à une époque charnière

La transformation digitale est le buzzword de ce début d’année. Mais de quelle transition parle-t-on au juste ? Lors du dernier World Economic Forum, son fondateur Klaus Schwab en a profité pour l’inscrire dans l’Histoire en évoquant la « la quatrième révolution industrielle ».

À l’horizon de 2025, l’accélération sans précédent des technologies aura modifié en profondeur notre société. Poussées par la désintermédiation et l’automatisation, les entreprises doivent se réinventer dès à présent pour ne pas être balayées par des concurrents dont la plupart n’existaient pas il y a cinq ans.

Le secteur de l’e-commerce ne sera pas épargné, avec l’arrivée d’expériences inédites qui viendront bouleverser nos habitudes de consommation. Aujourd’hui, lorsque nous effectuons un achat en ligne, nous sommes limités par un système de navigation hérité des débuts du web; le parcours d’achat ne répond pas au comportement inné de l’utilisateur, mais à une logique applicative.

Avec les progrès de l’intelligence artificielle, la conversation en langage naturel entre l’homme et la machine (écrite ou orale) devrait progressivement s’imposer comme la nouvelle interface utilisateur. Le vendeur universel ressemblera à un bot; un employé virtuel hyperqualifié, toujours à l’écoute et doté d’une patience infinie. C’est actuellement l’un des enjeux majeurs en R&D pour Facebook avec ses plateformes Messenger et WhatsApp, ou encore Amazon avec Echo, Microsoft (Cortana), Apple (Siri), et bien sûr Google.

Ces assistants virtuels remplaceront vraisemblablement les moteurs de recherche à moyenne échéance, du moins sous la forme que nous leur connaissons. De véritables concierges personnels nous conduiront vers le contenu le plus pertinent du net, à partir d’une requête même complexe exprimée dans le langage de tous les jours. Au besoin, le résultat pourra être affiné par un rapide dialogue.

Les acteurs du digital tels que les sociétés de services, les agences ou les indépendants trouveront quelques bonnes raisons de se remettre en question. L’obsolescence précipitée des solutions sur lesquelles ils ont bâti leur offre et la migration généralisée vers le cloud accroîtra la dépendance envers les géants du net. Dès lors, on attendra du prestataire de services qu’il maîtrise davantage le domaine d’activité de son client, afin de co-créer un réel avantage compétitif. Sa mission s’étendra dorénavant au-delà de l’intégration de technologies, qui s'achètent comme des commodités, pour se concentrer essentiellement à l'upgradedu business.

Les dirigeants d’entreprise n’ont d’autre choix que se mettre à jour, et sans délai. Pour eux, acquérir la culture numérique est désormais le prérequis indispensable pour remettre le digital à sa juste place: au coeur de la stratégie de l’entreprise.

Dans toutes les industries, il a sonné l’heure de se disrupter avant que d’autres ne s’en chargent. Mais pour parvenir à créer une rupture sur son marché, l’innovation doit être suffisamment convaincante pour rendre les précédentes caduques. A cette époque charnière, maintenir sa compétitivité nécessitera décidément plus qu’un simple ravalement de façade.

 

Click to open Modal